Friday, July 21, 2006

Sous un ciel de sang.


Une âme parcourant sous le ciel de sang, les larmes aux yeux comme un jeune enfant, comme d'habitude malheureusement, le sentier des plaines obscures.
Elle avait connu le bonheur il y a bien longtemps,mais fut dépassé par une tristesse permanante, depuis quelques faits marquants de son enfance.
Toujours les mêmes larmes accentuées par des événements cruels survenant alors bien souvent.
Avancant encore et toujours , sans vie, n'attendant plus rien, juste le bonheur des siens, sans se préocuper de sa vie en vain.
Elle montait , descendait, se heurtait aux pierres et aux obstacles, n'attendant plus aucun oracle, et se tournant par la suite vers les pentacles.
La magie lui permettait de passer ses journées, si ennuyantes, ne supportant plus la routine constante.
Elle y mettait coeur,non pas pour trouver l'âme soeur, mais pour faire en sortes que les journées restantes passent plus vites.
Des événements positifs survenant, elle continua pour s'en sortir à temps, evitant le suicide et autres éffprts dérangeants.
Les jours passaient, quelques sourires survenaient, quelques soupsons de bonheur surgissaient alors, sa vie n'était plus grise, elle devenait rose, elle s'émerveilla sur des choses qu'elle trouvait exeptionnelles.
Ayant trouvé un jeune homme en somme, criant de joie qu'il ne la laisse pas.
Les jours passaient, il la quitta.
Son sourire disparait, les larmes ne coulaient plus, elle n'arrivait plus, tellement le mal était fort,la joie ne resta donc pas.
L'éspoir, elle n'en avait plus, pour s'en sortir indemne, il aurait fallut qu'elle y croit.
Sa vie, son âme de noir vêtu,parcourant un chemin encore uen fois sous le ciel de sang, mais pas seulement, également sur sa peau, pleine de tourmants.
Elle haïssait le monde entier, priant de voir les gens qu'elle detestait, crever.
Son coeur d'or se transforma alors en un amat de remorts.
Partout sur le sentier , elle se vengeait, de tous ceux qu'elle n'aimerait jamais.
Elle se remit à la magie, noire cette fois, non pas alors pour protection mais pour souhaiter la mort de tous ceux qu'elle n'aurait pas voulu croiser à cet instant.
Des événements parvenaient, elle heureuse? non elle ne voulait plus y croire de nouveau, elle frapait du malheur les autres poussée par des cris de terreurs, la soufrance ,la detresse,et la trahison.
Les autres la fuyaient, elle s'enfoncait, loin sous la terre, là où les mortels n'aurraient pas pu l'attendre, loin derrière un ordinateur.
Elle se referma sur elle même , dans une chambre noir, criant toujours au déséspoir.
Elle se tait et attends qu'un jeune homme viennent une dernière fois frapper à sa porte pour lui faire croire à l'amour.
Elle le trouva, il la quitta.
13 fois, juste 13 fois, toujours tombant de plus en plus bas, son âme de plus en plus noirs.
Cependant, ils se sont trouvés, eux , si mals dans leurs peaux, eux si heureux quand ils touchaient leurs peaux, jamais avant, elle n'y croyait autant.
Elle l'aime à jamais, et pout la première fois, elle le sait, pour la première fois, elle ne doute pas, pour la première fois elle ne tombera pas.
Je t'aime.

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home